Choisissez votre magasin

Choisissez un autre pays si vous voulez voir le contenu pour votre emplacement et faire des achats en ligne.

Fermer

L’histoire de Mandy – Partie 1

Le lundi 4 novembre 2019 :
Ce matin, la balance indique 94,4 kg pour 1m70, c’est vraiment trop. Malheureusement, un mois plus tard, encore un kilo et demi. Je décide de prendre un rendez-vous avec mon médecin de famille. Je peux y aller le jour même. Nous discutons des causes possibles, de ce que j’ai fait moi-même pour y remédier et du moment où tout a commencé.

Le commencement

Tout a commencé en 2010, après mon dernier accouchement. J’étais tombée enceinte par Fécondation In Vitro. La première tentative s’était malheureusement soldée par un échec, mais heureusement, la deuxième avait réussi et je suis tombée  enceinte. J’ai dû prendre beaucoup de médicaments pour stimuler les hormones pendant tout ce processus. J’ai également arrêté de fumer juste avant de commencer le traitement. Après un accouchement en douceur, mon placenta n’est pas venu et j’ai eu des saignements abondants (fluxus). J’ai perdu 3,5 litres de sang au total. J’ai bénéficié d’une transfusion sanguine dans la salle d’opération. Cela a causé beaucoup de stress à mon corps.

Après mes trois grossesses, je pesais environ 86 kilos et entre chaque accouchement, j’étais généralement revenue à un poids compris entre 70 et 75 kg. Après mon dernier accouchement, j’étais restée autour de 78 kg. J’étais encore en train d’allaiter, donc je ne pensais pas que c’était un problème. Après 6 mois, j’ai arrêté l’allaitement. Les kilos sont apparus lentement. Quand ma fille a eu un an, je pesais 88 kilos.

“Je réagissais à beaucoup d’aliments, j’avais presque toujours mal au ventre et un ventre très gonflé. Je me sentais souvent fatiguée.“

Régime Cambridge

Des connaissances à moi avaient suivi le régime Cambridge et avaient obtenu de bons résultats. Je suis donc allée voir le consultant de cette méthode et quelques semaines plus tard, j’ai également commencé le régime Cambridge. Les deux premières semaines, je n’avais droit qu’à de l’eau, du thé ou du café sans sucre ni lait et à 3 milk-shakes Cambridge par jour. Au total 465 Kcal par jour ! Et ce, tout en gérant une famille avec trois jeunes enfants et en travaillant comme infirmière dans une clinique. J’ai continué ainsi pendant environ 5 semaines. Puis mes intestins ont commencé à me déranger et j’ai dû arrêter le régime. Je n’avais perdu que 7 kg.

Dans les années qui ont suivi, j’ai continué à avoir des problèmes avec mes intestins. Je réagissais à beaucoup d’aliments, j’avais presque toujours mal au ventre et un ventre très gonflé. Je me sentais souvent fatiguée. J’ai subi tellement d’examens différents chez le médecin, mais aucun n’a été concluant. On lui a donc donné le nom de syndrome du côlon irritable. On ne pouvait pas y faire grand-chose.

 

Alternatives

Je me suis alors tournée vers la médecine naturelle. J’ai fait plusieurs bilans énergétiques, j’ai pris de nombreux compléments, j’ai fait des coliques, un régime orthomoléculaire, un régime anti-candida, des pro-biotiques. J’ai essayé de faire du sport, je suis allée à une sorte de combinaison de crossfit et de boot camp, puis à nouveau à la salle de sport. J’ai dépensé des centaines d’euros pour ça. Certaines choses m’ont aidé temporairement, d’autres non. J’ai aussi trouvé que c’était difficile à maintenir. J’ai également eu du mal à maintenir l’idée de ne pas manger de pain du tout, par exemple, et j’ai fini par retomber dans mes vieilles habitudes.

Your current location/store: FR and current language fr, session FR